Karaté Shorinji Ryu – Kobudo – Tai Chi Chuan

Stage_McCarthy_ (4)

 

Le week-end du 8 au 10 juillet, Serge Heckel et le club Léo Lagrange de Schiltigheim (présidé par Jacky KNOLL) organisaient un stage exceptionnel avec Patrick McCarthy, 9e Dan Hanshi de Koryu Uchinadi (arts martiaux anciens d’Okinawa).

3 Ceintures Noires des Arts Martiaux de la Thur : Bertrand ZUSSY 6e Dan, Emmanuel KUBLER 4e Dan et Sophie KUBLER 1er Dan ont participé à ce stage.

 

 

Récit…

Le vendredi soir, la distance et les horaires professionnels ne nous ont pas permis de participer.  😥

Au programme du samedi, des exercices à deux (drills) : poussées des mains, attaques/défenses, attaques/défenses puis contre-attaques avec clés, projections…

 

Les séquences étaient entrecoupées d’explications sur l’histoire et les origines du Karaté et des arts martiaux en général.

Sensei McCarthy, historien et pédagogue exceptionnel, a montré que tous les mouvements étudiés étaient présents dans les kata de Karaté.

« Karate IS kata » (le Karaté EST le Kata) a-t-il répété.

Stage_McCarthy_ (35) Stage_McCarthy_ (37)

Il a expliqué que dans les anciens temps, les pratiquants d’Okinawa apprenaient et pratiquaient des échanges à deux jusqu’à ce qu’ils soient acquis et maîtrisés à vitesse de combat réel. Seulement alors, ces mouvements étaient repris dans des Kata, qui servaient donc à réviser et pratiquer seul les enchaînements et techniques apprises.

Ces échanges n’étaient pas limités à des frappes ou des blocages, mais comprenaient toute la panoplie de techniques et mouvements susceptibles d’être utilisés en combat (de self-défense !). Ainsi, les clés, les projections, les étranglements et le combat au sol (tels que pratiqués aujourd’hui en jiu-jitsu ou aiki-jutsu) faisaient partie intégrante de l’art du combat (Te).

Toutes ces techniques sont dans les kata, peu importe le style (notion récente, moderne du karaté) pratiqué.

Stage_McCarthy_ (29)

 

Le dimanche justement, le travail était principalement axé sur les amenés au sol et le combat au sol.
Un travail TRÈS intéressant, bien que difficile lorsque l’on en a pas l’habitude…

De nombreuses techniques ont été étudiées, toujours avec des explications et corrections détaillées par un Patrick McCarthy passionné, sympathique et très ouvert.

Ce stage, ouvert à tous les styles avec des participants venus d’horizons différents (Alsace, région parisienne, lyonnaise mais aussi d’Allemagne, de Belgique, de Luxembourg…) a été très enrichissant. Le travail proposé peut être transposé et retravaillé quel que soit le dojo ou l’école.Il s’agit de principes universels.

 

 

 

La rencontre avec Sensei McCarthy fut vraiment intéressante et nous avons pu évoquer de « vieux souvenirs communs » puisque l’un de ses premiers Sensei (Richard Kim) était le fondateur de l’école Shorinji ryu dont nous sommes issus (selon les mots amicaux de Patrick McCarthy : « nous sommes en quelques sortes des demi-frères »).  😀

Nous garderons un très bon souvenir de ce stage et nous remercions les organisateurs pour leur démarche et leur invitation. Félicitations !

 

Quelques mots sur Partick McCarthy :

Né en 1954 au Canada, Patrick McCarthy a vécu de nombreuses années au Japon, avant de s’installer en 1995 en Australie.
Historien passionné, chercheur émérite et fondateur de l’Institut « I.R.K.R.S » (International Ryukyu Karate Research Society), il a écrit de nombreux ouvrages, notamment une étude du fameux BUBISHI, la bible des arts martiaux, ainsi que de nombreux DVD pédagogiques.
9ème DAN de Karaté, il a parcouru le Japon, la Chine, la Corée, Taiwan et le Sud-Est Asiatique aux fins de parfaire ses recherches et ses connaissances, qu’il partage désormais dans le monde entier.
Sa méthode, nommée KORYU UCHINADI KENPO-JUTSU (古流沖縄手拳法術), est une interprétation des pratiques martiales d’Okinawa ayant donné naissance au Karaté moderne, à savoir le Tegumi, le Ti’gwa, le Torite, le Buki-gwa et le Kata.